Réconcilier motivation scolaire et adolescence

billes collège privé

Comment éviter la démotivation de certains élèves, surtout s’ils sont précoces, et leur propension à conjuguer crise de l’adolescence et décrochage scolaire ?

Et s’il suffisait de prendre le problème autrement ?

Créé en 1990 pour la Prépa HEC, IPECOM Paris est un établissement d’enseignement privé qui dès 1996 ouvre ses portes aux élèves de lycée (de la Seconde aux Terminale S,ES,L) notamment aux élèves à haut potentiel et à ceux qui sont en difficulté méthodologique. Des élèves qui comprennent vite, mais ne s’embarrassent pas de développer une approche analytique et se dispersent, alors qu’ils ont besoin d’apprendre les méthodes de travail que les circuits classiques ne leur proposent pas.

IPECOM Paris s’est inspiré des méthodes éprouvées dans ses classes de lycée (et aussi ses classes préparatoires aux Grandes Ecoles de Commerce) pour ouvrir, à la rentrée prochaine, une nouvelle classe correspondant au 2nd cycle du collège : la 4eme/3ème.

C’est la classe Eclair, à double niveau et à effectifs réduits ; elle propose de bien préparer l’entrée en 2nde par une approche globale du programme de 4eme/3ème. Elle s’attache au renforcement des fondamentaux (maths, français, anglais) en apprenant aux élèves à apprendre. Méthode, mémorisation et tutorat matin et soir sont les 3 axes de cette pédagogie qui cultive rigueur et bien-être, exigence et soutien. Figurent aussi au programme des cours de théâtre, du sport, un séminaire d’histoire de l’art et de dessin et la possibilité d’étudier le chinois.

Cette classe est conçue pour restaurer la relation de confiance avec l’école, nécessaire pour s’y épanouir. Les élèves sont là pour prendre goût à la réflexion, au travail, à l’envie d’apprendre.
Ils gagnent ainsi la maturité et l’autonomie nécessaire aux études supérieures, et au-delà.

De taille familiale, avec des effectifs réduits, l’école est dévouée à la réussite des élèves, et son ambition est que chaque élève atteigne son excellence.

 

Article publié dans le 16 Le Journal de votre arrondissement, numéro 89 de juin 2017.