le but de la prepa hec ece ecs ipecom paris : livres et feuilles d'olivier

Les prépas privées, un business ?

BFM TV présente les prépas privées comme étant un « business » c’est-à-dire une entreprise privée ou mieux une affaire privée. Mais derrière cette affirmation, une autre est sous-jacente, « dont le but est de générer un maximum de profit ».

Évidement nous pourrions aussi élargir le champ, et qualifier de business, tout le secteur non géré par l’Éducation nationale. Ainsi les écoles de commerce comme HEC ou d’autres ou encore tout le secteur hors contrat seraient « business ».

Nous pourrions aussi dire que toute chaîne d’informations est un « business » et par là cette chaîne nous donnerait des informations dans le but de « maximiser son profit ». Nous savons que ce n’est pas le cas. Toute chaîne d’informations nous fournit des informations dont le but est de « satisfaire le besoin du public d’informations complètes et précises »

Le but d’Ipécom Paris est d’aider ses élèves à réussir.

Effectivement, notre raison d’être n’est pas de maximiser notre profit, mais d’aider nos élèves à réussir. Ainsi dans toutes nos sections, c’est-à-dire les prépas, le lycée, le lycée international ou la classe à haut potentiel, nous offrons les meilleurs outils, professeurs et techniques pédagogiques. Ceci sans compter les coûts ou les heures de travail, pour que nos élèves réussissent leurs études, leur vie professionnelle, mais aussi leur vie privée en les formant à être de bons citoyens.

Les moyens mis en place en prépa HEC ECS et ECE Ipécom Paris.

Nos classes préparatoires aux grandes écoles de commerce sont des classes à 20 élèves au lieu de 40 ou même 50 élèves dans le plus grand nombre de prépas. Chaque élève est par conséquent suivi individuellement et nous lui apprenons comment améliorer ses points faibles.

Aussi nous donnons plus de 40 heures de cours par semaine avec des professeurs extrêmement performants et engagés à la réussite des élèves. Ainsi ils corrigent presque dans la semaine les copies des élèves.

Plus encore, nous donnons des cours supplémentaires, ou des TD et DST qui sont corrigés aussitôt. Nous mettons en place des interrogations écrites régulières pour entraîner les élèves à ritualiser leur travail et de leur donner des méthodes que peu d’élèves ont.

Donner du plaisir dans l’endurance, travailler en équipe et donner confiance à chacun d’eux alors que certains élèves ont vu leur inscription rejetée par Parcoursup sous prétexte qu’il y avait une note en dessous de la moyenne… Voilà bien la valeur pédagogique qui prime et l’envie de transformer en réussite un dossier parfois moyen d’un élève.

Le coût des prépas privées

Le coût de la prépa, comme le dit chacun de nos élèves, est lié au service que nous offrons. À la qualité de notre encadrement et de notre volonté de faire réussir tout élève. Ils réalisent qu’il vaut mieux avoir un bon diplôme et de bonnes méthodes pour avoir un bel avenir professionnel. Il s’agit d’un investissement pour le long terme !

À quand un chèque Éducation et une acceptation d’une liberté de choisir son école ? Savez-vous combien coûte un élève de prépa à l’Éducation nationale ? Non ce n’est pas gratuit, loin de là.

Pour tout lycée public, avec souvent des classes surchargées, un élève revient à l’État à 15 000€, signale l’observatoire des inégalités dans son article « École : combien coûtent les élèves ? »

Qui parle de chiffres ? Faire réussir des élèves méritants, c’est une récompense inouïe pour nous.

Il n’y a donc pas, de business au sens de « maximiser le profit » ! Il existe la plus belle des valeurs, celle de l’éducation au sens le plus noble : permettre de croître !

Vous devez accepter les cookies ->marketing pour voir cette vidéo provenant d'un autre site, comme youtube.com ou vimeo.com.