Partir faire des études secondaires en Irlande c’est accéder à un excellent niveau d’études. En particulier, c’est l’excellence dans l’étude de la littérature, de l’informatique, du droit ou encore de l’agriculture, l’agroalimentaire, la biotechnologie, l’électronique… des filières très prisées.

En somme, il ne s’agit pas uniquement d’étudier les grands noms de la littérature irlandaise et universelle. Comme par exemple James Joyce, Samuel Beckett, Oscar Wilde ou encore William Butler Yeats, mais d’acquérir les outils indispensables du troisième millénaire.

Par ailleurs, le séjour d’études en Irlande, apporte bien plus que l’apprentissage et la pratique de la langue du pays. Le pays de James Joyce permet certes, d’apprendre la langue anglaise, mais aussi d’étudier dans un cadre naturel hors du commun et de profiter d’une vie étudiante chaleureuse et conviviale.

En effet, l’Irlande a su préserver la qualité de vie qui la rend l’un des pays les plus agréables à vivre. La mer n’est jamais loin et les verts pâturages permettent des longues et agréables randonnées. Sans oublier bien sûr les parcours de Golf et les innombrables terrains de football.

De surcroît la République Irlandaise, une fois que la son voisin britannique aura quitté l’UE, sera le seul pays anglophone appartenant à la communauté européenne.

De plus, la population irlandaise s’est transformé au cours des dernières décennies. En effet, cette population extrêmement jeune, 40% de celle-ci a moins de 30 ans, s’est adaptée aux nouveaux modes de vie et de travail, et a adopté les valeurs et les comportements liés à une économie mondialisé.

En conclusion, « A friendly, safe country. » affirment fièrement l’administration irlandaise. Ou encore, un petit pays. « Sauvage », « nature », « authentique », sont les qualificatifs employés par ceux qui y ont vécu.

C’est pour toutes ces raisons que nous voyons chaque année que l’Irlande est le pays anglo-saxon de prédilection des étudiants internationaux.

L’économie de l’Irlande du Sud est la plus florissante d’Europe. Ainsi elle est actuellement la cinquième nation la plus riche au monde par habitant. En effet, elle a réussi le tour de force de sortir renforcée de la dépression économique devenant la cinquième nation la plus riche au monde. Ainsi, de nouvelles industries, telle que la production de logiciels, produits pharmaceutiques et biotechnologiques se déploient rapidement.

De même nous voyons que les nouvelles technologies créent en Irlande des emplois en A.I. (intelligence artificielle) et dans d’autres applications tel que dans la production de matériel et de logiciels. En conséquence, l’Irlande est devenu le centre de la production de logiciels européens.

Aussi, de nouvelles industries créatrices d’emplois fleurissent, comme la Biotechnologie, la Medtech (Medical Technology) et l’industrie pharmaceutique. Ce qui fait que l’Irlande est considéré comme le Leader européen de la science alimentaire et de la pharmacologie.

Mais en arrière plan de ce succès économique, un système éducatif performant est en marche.

Le niveau des études en Irlande: Une évaluation objective à l’aide de l’enquête PISA

Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) est une enquête internationale triennale menée par l’OCDE. Plus précisément, PISA teste des élèves de 15 ans de 34 pays sur les sciences, l’alphabétisation et les mathématiques.

Nous pouvons utiliser les tests PISA comme un critère pour mesurer objectivement le niveau d’un système éducatif, dans ce cas l’irlandais, par rapport aux normes internationales.

Ainsi nous découvrons que les lycéens irlandais sont parmi les meilleurs en compréhension de l’écrit dans le monde développé, selon cette enquête internationale majeure. Ils se classent au troisième rang parmi les élèves de 35 pays de l’OCDE ( Organisation de coopération et de développement économiques ) et ils se classent nettement au-dessus de la moyenne en mathématiques et en sciences (13e place).

De même il est important de noter que l’enquête PISA adopte une approche holistique de ces sujets. Elle classe les étudiants non pas sur des faits appris par cœur, mais teste leur capacité de résolution de problèmes acquise à travers un large spectre. Par exemple résoudre les «problèmes du monde réel» et la pensée créative sont des composantes importantes du test. Cela pour déterminer leur degré de préparation aux futures études ou environnements de travail. En conclusion le test porte sur les compétences et non sur les connaissances.

Le niveau de l’enseignement supérieur

Si nous avons mesuré le niveau des études secondaires irlandais à l’aide de l’enquête PISA nous observons que du côté de l’enseignement supérieur les universités irlandaises sont dans le top 2% dans les classements des universités mondiales.

Ainsi l’éducation Irlandaise a une réputation bien établie aussi bien en médecine, qu’en médecine vétérinaire, informatique et en développement de logiciels. Ses Universités et Instituts de Technologie (institute of technology) contribuent de façon significative à l’Irlande moderne avec les fonds de recherche provenant du Gouvernement mais également des Etats-Unis et du monde entier.

Sans oublier que l’université irlandaise a développé des liens privilégiés avec les grandes institutions universitaires à travers le monde.

L’inauguration de notre lycée international

Pour toutes ces raisons, notre école inaugure sa section internationale mettant ainsi en place des études pour l’obtention du baccalauréat irlandais. Le parcours se déroule à Paris pour les deux premières années et en Irlande pour l’année terminale. C’est notre:

The international school by Ipécom Paris >

élève lycéenne au lycée international ipécom Paris

Les cycles d’études secondaires en Irlande.

Le programme d’études est divisé deux cycles, le “Junior Cycle” et le “Senior Cycle”

D’abord, les élèves démarrent le collège d’enseignement général irlandais, c’est-à-dire les études secondaire en Irlande, à environ 12 ans avec le ‘Junior Cycle’. Celui-ci menant au ‘Junior Certificate’ après trois ans d’études.

Par la suite il existe une année de transition non-obligatoire, nommé “the transition year”, qui peut être effectuée à la fin du cycle junior. C’est une période d’apprentissage pour permettre aux jeunes de mieux appréhender le monde de l’entreprise et comprendre les enjeux du Senior Cycle.

Le « Irish Leaving Certificate »

Finalement, la plupart des étudiants, c’est-à-dire environ 95 % d’entre eux, poursuivent leur scolarité et intègrent le ‘Senior Cycle’, pour préparer le “Irish Leaving Certificate” qui correspond au baccalauréat français. C’est à la fois l’examen qui couronne les études secondaires et l’examen d’admission aux universités.

Pour obtenir ce diplôme, les élèves doivent choisir un minimum de 6 matières, dont obligatoirement l’anglais et les mathématiques. En complément des matières de base les étudiants peuvent choisir leurs matières parmi un large éventail. Les sciences et la technologie, les langues, l’art, la musique ainsi que des sujets plus traditionnels tels que l’histoire et la géographie. Bien que les langues étrangères ne sont pas obligatoires elles sont généralement choisies. Ainsi le français est la langue la plus choisie devant l’allemand, l’espagnol et l’italien.

En outre, remarquons que la langue gaélique est une matière obligatoire. Mais les étudiants non irlandais qui font des études en Irlande ne sont pas soumis à cette l’obligation. Ils peuvent ainsi la remplacer par un examen de français.

Enfin, la note finale du Irish Leaving Certificate est l’addition des 6 meilleures notes obtenues aux différents examens auxquels se présente l’élève.

Accès aux grandes institutions universitaires du monde.

Le « Irish Leaving Certificate » ou “ILC” permet aux étudiants d’intégrer les Universités ou Grandes Écoles de leur choix dans le monde et bien sûr en Irlande. Celui-ci est reconnu et hautement apprécié par les institutions académiques au Royaume-Uni, en Europe, aux États-Unis et dans le monde entier.

Alors que le Leaving Certificate est l’examen de la filière générale, il y a d’autres alternatives. Le “Leaving Certificate Vocational Programme”, préparé dans les écoles professionnelles, est une variante proche de l’examen normal mais à orientation plus professionnelle. Quant au “Leaving Certificate Applied”, il s’adresse surtout aux élèves ne désirant pas poursuivre d’études supérieures, et met l’accent sur les connaissances sociales et professionnelles essentielles.

Le sport dans l’enseignement secondaire.

L’enseignement secondaire irlandais intègre cependant plus qu’une tradition d’excellence académique. En effet, en Irlande l’esprit sportif est profondément ancré dans la culture du pays, il est synonyme de passion.

C’est pour cela que la plupart des écoles proposent un large choix d’activités sportives collectives; le football , le rugby, le basket, le “hurling” (football gaélique), la natation et le handball entre autres. Les équipes constituées participent à des tournois et championnats locaux et nationaux.

La pratique des activités sportives est considérée comme essentielle pour le développement de l’esprit d’équipe et pour le développement personnel. Ainsi, à partir de 2020, les étudiants pourront intégrer des activités sportives pour le Leaving Certificate : natation, rugby, danse, modern jazz et le coaching.

Aussi, un facteur très important est l’approche faite de ces disciplines sportives. En effet, le principe pédagogique est de créer la notion du plaisir de la pratique du sport, et non sur les valeurs ancestrales de la compétition et du ‘gagne’ d’autrefois promus par les coachs et parfois par les parents. Il est vrai que ces « anciennes » valeurs  pouvaient provoquer un sentiment d’échec.

La musique et les arts.

En parallèle les écoles encouragent également la musique et les arts. Effectivement les étudiants faisant des études en Irlande peuvent développer leurs talents artistiques et créatifs sur ou en dehors de la scène.

Les enseignants.

Enfin l’Irlande bénéficie d’un vivier important d’enseignants hautement qualifiés. La combinaison de la qualité reconnue du personnel enseignant, d’un programme d’études exigeant et rigoureux et une approche ‘mens sana in corpore sano’, a formé un des meilleurs systèmes éducatifs au monde.

Par ailleurs les enseignants irlandais ne sont pas fonctionnaires. Ainsi la profession enseignante en Irlande a toujours gardé ses distances vis-à-vis de l’état. Leur statut est semblable à celui des autres professions libérales ou semi-libérales.

l’Irlande et la langue française.

Les irlandais ont un intérêt marqué pour notre pays et pour notre langue. Ainsi le français est enseigné dans 680 des 720 établissements secondaires. De même la francophonie irlandaise est remarquable: 60% des jeunes irlandais choisissent le français comme première langue étrangère dans le secondaire. Remarquons que l’Alliance française de Dublin est la troisième Alliance française d’Europe en nombre d’étudiants, après celles de Paris et Bruxelles

Il existe deux institutions dynamiques qui portent cette coopération linguistique. Un centre culturel, le Collège des Irlandais de Paris, et le Lycée français d’Irlande (LFI). Ce dernier propose un véritable Eurocampus avec l’établissement germano-irlandais St Killian’s.

Aussi la France se place au 1er rang comme pays d’accueil des étudiants irlandais dans le cadre du programme Erasmus. De son côté, l’Irlande est la 4ème destination dans l’UE des étudiants français du même programme.

L’assurance maladie pour ceux qui partent faire des études en Irlande

L’Irlande est un pays de l’Union Européenne. Par conséquent les Français partant faire des études en Irlande bénéficient des règlements communautaires de sécurité sociale. Donc les étudiants français et européens peuvent prétendre à l’assurance maladie.

Frais de scolarité des études en Irlande

Notre programme lycée international détaille les frais d’un élève de terminale >

Pour les programmes d’études supérieures, l’Etudiant a réalisé une enquête assez complète >