Stages Prépa HEC de Mathématiques

stages de maths prépa hec
Les stages intensifs de maths prépa HEC Ipécom Paris
MatièreClasses  
MathématiquesECE1ECE2ECS1ECS2
Stage d’économie - prépa HEC
Prochaine Session

STAGES DE NOËL
du mardi 2 janvier au vendredi 5 janvier 2018

Dates des sessions de stages intensifs année scolaire 2017/2018

Dates des stages Prépa HEC pour l'année scolaire 2017/2018
SessionDuAu
STAGES DE TOUSSAINT23/10/ 201727/10/ 2017
STAGES DE NOËL02/01/2018 05/01/2018
STAGE DE FÉVRIER19/02/2018 23/02/2018
STAGES DE PÂQUES23/04/2018
27/04/2018
StagesMathématiques ECE1 12heures
AtoutsEffectifs très limités (environ 8 à 12 élèves),

Les enseignants sont des professeurs de Prépa,

Travail personnalisé dans une ambiance conviviale et studieuse,

Des salles et des professeurs à disposition pour continuer le travail après le stage,

Apprentissage des méthodes.

ObjectifsCe stage permet aux élèves de travailler en petits groupes, de façon individualisée et:

Réviser les points-clefs du programme de la terminale,

Assurer les connaissances des chapitres-clés du programme

D’acquérir des automatismes de résolution de problèmes en mathématiques,

Apprendre des méthodes de travail et de résolution d’exercices.

EtablissementIpécom Paris
Adresse8, rue Benjamin Godard
Entrée: 3 rue Mony
contact@ipecomparis.com
01.47.27.00.50
Durée12 heures de cours
Prix350€
Stage d’anglais - prépa HEC

Pourquoi les mathématiques ?

Pourquoi les mathématiques en prépa aux grandes écoles de commerce?

Les mathématiques jouent un rôle important en sciences économiques, en finance ou de la gestion d’entreprise. Les probabilités et la statistique interviennent dans tous les secteurs de l’économie (actuariat, finance quantitative, prévision économique, …) où la modélisation de phénomènes aléatoires à partir de bases de données est indispensable.

L’objectif n’est certes, pas de former des professionnels des mathématiques, mais des professionnels capables d’utiliser des outils mathématiques ou d’en comprendre l’usage dans diverses situations de leur parcours.

Structurer la pensée, former à la rigueur et à la logique en utilisant les divers types de raisonnement c’est à dire par:

  • Equivalence,
  • Implication,
  • L’absurde,
  • Analyse-synthèse, …
Les compétences qui doivent être développées
  1. Recherche et mise en oeuvre des stratégies: analyser un problème, émettre des conjectures à partir d’exemples, choisir des concepts et des outils mathématiques pertinents.
  2. Modéliser : savoir conceptualiser des situations concrètes (aléatoires ou déterministes) les traduire en langage mathématique, et élaborer des algorithmes.
  3. Interpréter : des résultats mathématiques dans des situations concrètes, avoir un regard critique sur ces résultats.
  4. Raisonner et argumenter : conduire une démonstration, confirmer ou infirmer des conjectures.
  5. Maîtriser le formalisme et les techniques mathématiques : savoir employer les symboles mathématiques corresctement, être capable de mener des calculs de manière pertinente et efficace. Utiliser avec discernement l’outil informatique.
  6. Communiquer par écrit et oralement : comprendre les énoncés mathématiques, savoir rédiger une solution rigoureuse, présenter une production mathématique.
L’articulation du programme de maths ECS1

La première partie de l’année, va permettre d’une part, une approche approfondie et rigoureuse de concepts déjà présents au lycée, et d’autre part, mettre en place des notions et techniques de calcul et de raisonnement fondamentales pour la suite.

Des concepts comme celui de variable aléatoire à densité est présenté  sur des exemples simples, et permet l’introduction des intégrales généralisées en analyse, de même que l’étude des variables discrètes pour l’introduction aux séries.

L’algèbre linéaire est abordée par le biais du calcul : calcul matriciel, systèmes d’équations linéaires. Des rudiments de vocabulaire général sur les espaces vectoriels sont introduits. Ce choix a pour ambition de familiariser les étudiants avec le calcul multidimensionnel afin de les préparer à l’introduction de la notion abstraite d’espace vectoriel, qui sera étudiée essentiellement au second semestre.

En analyse, le premier semestre a pour objet de consolider et approfondir des notions familières aux élèves, comme les suites, les intégrales et les dérivées. Le second semestre généralise les notions du premier semestre en introduisant les séries et les intégrales généralisées, dans l’objectif de l’étude des probabilités.

Pour les probabilités, on se place sur les espaces probabilités finis au premier semestre, plus généraux au second semestre, les variables aléatoires à densité sont abordées au second semestre

L’articulation du programme de Maths ECE1

Le programme de maths en prépa HEC ECE1 s’organise autour de quatre points:

L’algèbre linéaire est abordé, par le biais du calcul : calcul matriciel, systèmes d’équations linaires. Ce choix veut familiariser les étudiants avec le calcul multidimensionnel tout en les préparant l’introduction de la notion abstraite d’espace vectoriel.

L’analyse vise  à mettre en place les méthodes courantes de travail sur les suites et les fonctions et permet de développer la rigueur. On s’attache principalement  développer l’aspect opératoire.

Les probabilités s’inscrivent dans la continuité de la formation initié au lycée. Le formalisme abstrait (axiomatique de Kolmogorov) donnera de nouveaux outils de modélisation de situations. On considérera des espaces probabilisés finis au premier semestre, plus généraux au second semestre. Le concept de variable aléatoire à densité est présent avec des exemples simples, ce qui permet d’introduire les intégrales généralisées en analyse.

L’informatique enseigné, en lien direct avec le programme de mathématiques, permet aux étudiants de construire ou de reconnaître des algorithmes relevant de la simulation de de lois de probabilité, de la recherche de valeurs approchées en analyse ou du traitement de calculs matriciels en algèbre linéaire.